Etienne COURNAULT

Etienne COURNAULT

(1891 – 1948)

Image de Nick Jones

Poisson pris

Artiste atypique et discret, Etienne Cournault est l’auteur d’une œuvre singulière restée longtemps confidentielle. Né près de  Nancy, Cournault, qui grandit dans un milieu aisé et cultivé, est très jeune fasciné par l’Orient et « l’ailleurs ». Nourri par des recherches constantes sur des matériaux, il expérimente et renouvelle la technique originale du verre églomisé ou le motif souvent d’inspiration surréaliste, est créé à l’envers du miroir.

Remarqué par Jacques Doucet en 1928 pour lequel il réalise de nombreuses pièces, il se lance dans une carrière parisienne “explorant avec poésie et ironie la frontière entre les beaux-arts et les arts décoratifs”. Membre fondateur de l’Union des artistes modernes (UAM), il se lie d’amitié et collabore avec des créateurs proches de Doucet comme Pierre Legrain et Rose Adler.

Passionné et curieux, Cournault expérimente aussi la peinture au sable, le pastel, la fresque

et surtout la gravure, art dans lequel il excelle.


Bibliographie : 

Cat.exp. Etienne Cournault (1891-1948) : la part du rêve, Nantes, musée des Beaux-Arts, Nancy, musée des Beaux-Arts, 2015-2016.