Emile LENOBLE 

Emile LENOBLE 

(1876-1940)

Image de Nick Jones

Grand vase

Emile Lenoble compte parmi les plus  grands céramistes français des années 1920. Après des études à l’Ecole des Arts Décoratifs, il se forme auprès du sculpteur et céramiste Ernest Chapelet à Choisy-le-Roi dont il épouse la petite-fille. Contrairement à son maître qui travaille la porcelaine, Lenoble choisit le grès que son ami le peintre Henri Rivière, collectionneur d’art d’Extrême-Orient lui fait découvrir. S’inspirant des céramiques chinoises de la dynastie Song, il crée des vases, coupes et bols en grès tournés à décor gravé ou incisé d’un grand raffinement. Ami de décorateurs célèbres comme Jacques-Émile Ruhlmann et Pierre-Paul Montagnac, sa production évolue au cours de sa carrière : du grès émaillé japonisant, il aborde après 1913 les techniques de glaçures bleu foncé puis vers 1933, il met au point des émaux dits « truités » au fini craquelé. Ses dernières créations sont parfois très proches de celles de son fils, Jacques Lenoble.