Séraphin Soudbinine
(1870 – 1944)

Suite à sa rencontre avec Rodin, Séraphin Soudbinine vint en France afin d’y étudier la sculpture. Il fut l’élève et le collaborateur du maître pendant près de dix ans. Dès 1905, il expose régulièrement au Salon d’Automne puis au salon de la Société Nationale des Beaux Arts à partir de 1910. Lors d’un voyage à New-York en 1923, où il découvre les céramiques moyen-orientales au MET il décide de s’initier à ce nouveau médium. Autodidacte, il construit lui même ses fours et fabrique la terre et les émaux qui lui serviront à créer  ses grès et porcelaines. Influencé par les bestiaires fantastiques et la culture du Moyen-Orient, Soudbinine créa toutefois quelques pièces aux formes pures et simples comme ces deux coloquintes en porcelaine aux lignes élégantes et raffinées.